Vinification

Du soleil, des petits rendements, de la concentration et une touche d’élevage pour obtenir des vins révélateurs de leur terroir et de l’authenticité du vin de Châteauneuf du Pape

Vendange manuelle et maturité

À l’approche de la saison des vendanges, nous passons plusieurs fois dans les vignes pour goûter les raisins et les analyser afin de trouver le moment optimal pour les récolter. Nous essayons toujours de trouver le meilleur équilibre entre maturité phénolique et maturité en sucres.

Au moment des vendanges les grappes sont sélectionnées et cueillies à la main. Elles sont transportées dans de petites caissettes de 20kg pour préserver les raisins intacts de la vigne à la cave, un second tri est effectué sur le tracteur.

Les cépages que nous cultivons sont le grenache, syrah, mourvèdre, cinsault et counoise pour les rouges. En blanc grenache, clairette, roussanne et bouboulenc, et la clairette en rose.

Tri et éraflage

Les raisins arrivent en cave en parfait état, un nouveau tri est effectué pour enlever les feuilles, pédicelles, grappes séchées, insectes ou autres éléments non désirés. Les grappes destinées à produire les vins rouges sont ensuite éraflées par gravité. Les cépages blancs sont directement envoyés dans le pressoir.

Vinification des cépages rouges

Les raisins sont encuvés par gravité dans des cuves de 100hL en béton.
Les cépages sont soit encuvés séparément par parcelles, ce que nous appelons les vinifications parcellaires, soit ils sont mélangés avec d’autres raisins arrivant à maturité au même moment et ayant une bonne synergie entre eux, c’est la cofermentation. La fermentation se fait spontanément avec les levures indigènes présentes sur le raisin. La température est controlée tout au long des fermentations.

Au cours de ce processus nous effectuons les opérations de délestage et de remontage qui permettent d’extraire les matières colorantes présentes dans la peau des baies de raisins et les tanins des pépins qui donneront équilibre et longévité à nos vins. Les temps de cuvaison varient entre 20 et 40 jours. La fermentation malolactique est systématiquement réalisée sur nos vins rouges.

Les cépages que nous cultivons sont le grenache, syrah, mourvèdre, cinsault et counoise pour les rouges. En blanc grenache, clairette, roussanne et bouboulenc, et la clairette en rose.

Vinification des cépages blancs

Les cépages blancs sont pressés et vinifiés ensemble.

La fermentation, comme avec les rouges se fait spontanément avec les levures indigènes présentes sur le raisin. La température est contrôlée tout au long des fermentations aux alentours des 18°C pour garder du fruit et de la fraîcheur.

Élevage

Nos vins sont élevés au moins 8 mois pour le Châteauneuf du Pape blanc et le Côtes du Rhône et entre 12 et 24 mois pour les Châteauneuf du Pape rouges.

Il est important pour nous que nos vins soient l’expression du terroir sur lequel ils sont cultivés. Les vins sont répartis dans différents contenants : cuves, foudres et barriques. Nous utilisons des vieux foudres de plus de 15 ans et des barriques d’au moins 3 vins pour aller dans ce sens et faire la part belle au fruit.

Assemblage &
Mise en Bouteille

Pour l’assemblage de nos vins nous faisons appel aux conseils de Philippe Cambie, personnage emblématique pour qui les terroirs de la vallée du Rhône n’ont (presque) plus aucun secret. Celui-ci connaît redoutablement bien l’appellation Châteauneuf du Pape, il travaille de concert avec Arthur et Françoise pour aiguiller leurs choix dans la création de nos cuvées années après années.

La mise en bouteille est faite au domaine avec notre propre groupe d’embouteillage.